STOP-GAZ

Gaz de schiste : une impasse

Chevry, Ozoir la Ferrière : 2 nouveaux permis de recherche ?

En octobre et novembre 2015, aucun permis n’avait été délivré ni rejeté, alors que plusieurs titres avaient été accordés ou prolongés en août et septembre. Est-ce le signe d'un retour à la raison après la COP21 ? Il est permis d'en douter.

En effet, les Ministères de l’Ecologie et de l’Economie, ayant compétence sur les permis miniers, n’en ont pas soufflé mot avant la COP21, mais plusieurs demandes en attente sont à la signature : elles ont été instruites, redéfinies avec les entreprises intéressées, et sont désormais sur le dessus de la pile des arrêtés à signer.

Il s’agit des permis exclusifs de recherche d’hydrocarbures (perh) de CHEVRY et d’OZOIR-LA-FERRIERE.

 

Les deux demandes déposées en 2009 et 2010, étaient en concurrence, la zone d’Ozoir (CONCORDE ENERGY sur 265 km²) couvrant les 2/3 de celle de Chevry (POROS sur 395 km²). Pour plus de détails sur ces demandes, voir ici et .

Après un si long délai, supérieur à 24 mois, ces demandes auraient pu être considérées comme implicitement rejetées, à moins que l’administration ait sollicité des modifications de la part des pétitionnaires. Ce qui a été probablement le cas, puisque les 2 entreprises ont été amenées à accepter une nouvelle configuration avec deux zones distinctes. Le permis de Chevry est réduit de moitié (198 km²) et attribué à POROS. Celui d’Ozoir est aussi réduit à 198 km² et attribué solidairement à POROS et CONCORDE ENERGY.

Les arrêtés d’attribution de ces permis sont donc maintenant prêts à être signés.

On trouvera les deux projets d’arrêtés ici et  ici ainsi que les cartes ici et ici.

Autres informations ici : http://www.developpement-durable.gouv.fr/Ozoir-la-Ferriere

et là : http://www.developpement-durable.gouv.fr/Chevry

 

La délivrance de permis ne donne pas lieu à enquête publique, mais rien n’empêche les citoyens, leurs associations et les élus concernés de se saisir de la question.

Est-il vraiment opportun qu’après la COP 21 et la volonté affichée de réduire les énergies fossiles, le gouvernement français délivre encore des permis de recherche d’hydrocarbures ?

 

Carte des demande initiales de Chevry et d'Ozoir la Ferrière :

 

 

 

 

 

 

 


HAUT


Copyright © 2013. tous droits réservés.



Contact : redaction@stop-gaz.fr    Toute reproduction de contenu est libre sous réserve de citer la source (stop-gaz.fr ).  Qui sommes-nous ?