STOP-GAZ

Gaz de schiste : une impasse

Française de l'Energie rate une deuxième marche

La Française de l'Energie (ex EGL) qui vise le gaz de couche de charbon en Lorraine et d'autres bassins houillers avait déjà retardé son introduction en bourse au mois de mai, le temps de trouver un investisseur (RGreen) qui permette d'afficher une plus grande crédibilité à ses projets. Las, cela n'a pas suffi. Le deuxième essai est aussi raté. La période de souscription s'achevait hier, et la première cotation devait s'effectuer aujourd'hui 8 juin.

La société visait 50 à 65 millions d'euros de souscriprions  en actions nouvelles. Mais les engagements de souscription (voir ici la note officielle )et les ordres de souscription complémentaires reçus représentent au total un montant de 24,4 millions d’euros, comprenant 19,4 millions d’euros au titre des ordres de souscription reçus d’actionnaires existants et 5 millions d’euros reçus de nouveaux investisseurs. On ne peut pas dire que ce soit un franc succès auprès des investisseurs extérieurs. Le PDG Julien Moulin et la famille Chalopin (Groupe Chaldon) actionnaires historiques, ont annoncé qu'ils ajouteraient encore une douzaine de millions. On arriverait à 75% de l'objectif, soit le minimum annoncé comme acceptable. La souscription est prolongée de quelques jours et la cotation remise au 13 juin.

Dans la presse financière, les conseils ne sont pas très encourageants et sont même parfois clairement négatifs. Et cela malgré une intense campagne de communication de J.Moulin dans la presse et sur les ondes.

Finalement, peut-être que les investisseurs en bourse ont su déchiffrer les documents de l'entreprise, et comprendre que le dossier était vraiment risqué et peu crédible, comme nous l'avions écrit ici même.

L'avenir dira si l'adage "jamais 2 sans 3" se vérifie...

Ci-dessous l'annonce du report :

(AOF) - La Française de l'Energie a annoncé dans le cadre de son introduction en bourse sur le marché réglementé d'Euronext à Paris, que les premières négociations des actions de la société sur Euronext Paris auront lieu le 13 juin 2016. Ainsi, le placement global sera ouvert jusqu'au 9 juin 2016 à 17h00 heure de Paris, sous réserve de clôture anticipée. L'offre à prix ouvert (OPO) sera ouverte jusqu'au 9 juin 2016 à 17h00 heure de Paris. Les ordres passés dans le cadre de l'OPO pourront être révoqués jusqu'à cette date.

Dans le détail, en complément des engagements de souscription décrits dans le prospectus, Julien Moulin, président de la Française de l'Energie, a placé un ordre de souscription complémentaire pour un montant de 571 000 euros et Jean Chalopin (pour son propre compte et pour le compte de certains des principaux actionnaires de la société) a placé un ordre de souscription complémentaire pour un montant de 10 millions d'euros. Cet ordre pourra, le cas échéant, être porté jusqu'à 12 millions d'euros.

Ces ordres permettaient de dépasser, sur la base du livre d'ordres au 7 juin 2016, le seuil de 37,5 millions d'euros, soit 75% du montant initial de l'Offre. En conséquence, il a été décidé de proroger l'offre de deux jours de négociation.

 


HAUT


Copyright © 2013. tous droits réservés.



Contact : redaction@stop-gaz.fr    Toute reproduction de contenu est libre sous réserve de citer la source (stop-gaz.fr ).  Qui sommes-nous ?